Vatican II : objectif 50 ans

Un blog pour préparer et vivre le cinquantième anniversaire de l'ouverture du concile

Le concile en actes et en paroles parce que, depuis le début, les pères du concile n’auront cessé de dire la bonne nouvelle et de communiquer le Christ de manière renouvelée.

Ci dessous, quelques vidéos pour découvrir l’esprit du document Inter Mirifica, sur les communications sociales. Ce document est le premier document voté par le Concile Vatican II. Nous y reviendrons d’ici quelques jours, avec un article plus détaillé. En attendant, laissons la parole au Cardinal Etchegaray pour nous présenter ce décret.

Dans quelle ambiance s’est déroulée l’adoption du document conciliaire Inter Mirifica ?

Quelle a été votre expérience durant le Concile Vatican II ?

Quelques anecdotes ?

 

Merci au site Intermirifica.net et au Conseil Pontifical pour les Communications Sociales qui ont réalisé et partagé ces vidéos !

Ci dessous, vous pourrez retrouver un diaporama créée par le père Emmanuel Bohler pour une présentation de l’histoire de la Constitution sur la Liturgie, Sacrosanctum Concilium. Ce diaporama a servi pour la journée diocésaine en l’honneur des 50 ans de la Constitution, le 23 novembre dernier au foyer Notre Dame de Saint-Avold (57), présidée par Monseigneur Jean-Christophe LAGLEIZE.

 

En ce 11 octobre, la liturgie catholique voit le nom de « Bienheureux Jean XXIII«  inscrit à son calendrier liturgique.

C’est en souvenir de l’ouverture du Concile Vatican II, le 11 octobre 1962, que le bienheureux Jean-Paul II inscrivit la fête de ce bienheureux à cette date qu’il avait choisie pour ouvrir la célébration de cet évènement majeur de l’Eglise du XXème siècle.

Profitons alors de cette mémoire, pour nous souvenir de son dernier texte, à la fois testament spirituel et synthèse complète de l’élan conciliaire depuis le 25 janvier 1959, jusqu’à sa promulgation le 11 avril 1963: l’encyclique « PACEM IN TERRIS« .

Alors que Jean XXIII se sait malade et que sa vie sur terre est sur le point de finir, il laissa à la fin de son encyclique des « Directives pastorales« . Elles sont au nombre de 5 majeures. Ont peut les considérer comme un « lègue » sous forme de demandes, que Jean XIII va laisser à l’Eglise. Est-ce que les Pères Conciliaires en communion avec Paul VI vont-ils accepter ce lègue et lui donner suite, ou bien le laisser dans l’oubli complet?

Il est alors extraordinaire de voir, qu’au travers de ce « lègue », les Pères Conciliaires vont lui donner réponse concrète dans 2 textes. A la fois dans « le décret sur l’Apostolat des Laïcs » et puis « la déclaration sur l’Education ».

Dans ces 2 textes, on peut trouver comme les fruits directs de ce que le lègue de Jean XXIII, contenu dans les « directives pastorales » de PACEM IN TERRIS, a suscité dans le cœur des Pères!

poursuivre la lecture…

Alors qu’il y a tout juste une semaine, le pape François faisait son pèlerinage à Assise sur les traces de saint François; il pria intensément pour la paix en Syrie et dans toutes les parties du monde.

A l’instar du Bienheureux Jean-Paul II et de Benoît XVI, il a poursuivi cet élan de faire de cette ville, un lieu de haute spiritualité pour la paix, tout à l’image de saint François d’Assise qui alla en personne, au péril de sa vie, parler en faveur des chrétiens de Jérusalem.

Cela nous permet de poursuivre notre investigation concernant l’encyclique « PACEM IN TERRIS », qui est à la fois une sorte de « testament spirituel » de Jean XXIII, mais en même une fascinante synthèse de toute la démarche de la préparation conciliaire du 25 janvier 1959 jusqu’à sa publication le 11 avril 1963.

Au sein du premier article, nous avions pu faire une synthèse du plan de ce document et présenter les 2 premières parties. Attardons au reste.

poursuivre la lecture…

Il n’est pas interdit sur un blog qui se veut d’aider à la découverte du Concile Vatican II de faire une petite pause…

Une petite pause musicale…

Pourquoi? Parce que durant cette année 1963, qui a vu le 11 avril la rédaction de la plus belle encyclique sur la paix « PACEM IN TERRIS », sorte de testament de toute la démarche conciliaire jusqu’à ce moment-là, mourrait le bon pape Jean et six mois avant lui (en janvier), le compositeur français Francis POULENC (1899-1963).

Quel rapport me direz-vous entre Jean XXIII et Françis POULENC?

Le rapport est simple, c’est que l’un et l’autre à leur manière ont été artisan de paix. L’un par son apostolat, l’autre par sa musique! poursuivre la lecture…

« Les 50 ans de Vatican II, c’était l’an dernier ». Voilà ce que j’entends parfois. Et du coup, effectivement, le titre de ce blog « Vatican II, objectif 50 ans » paraît dépassé, vieillot, comme si le blog n’était plus mis à jour (merci à Emmanuel d’ailleurs, qui en est le principal – quasi l’unique – contributeur ces derniers temps).

Mais pourtant, il m’apparait important aujourd’hui de conserver ce titre. Car poursuivre la lecture…

Le congrès international de catéchèse, à Rome – Photo par François Moog !

Comme tous les bons films, il y a une suite ! Pensez à Rocky, Rambo, Terminator, ou nettement mieux, à La guerre des étoiles… Il y a eu le premier d’entre eux, et devant le succès, un nouvel opus est né. Jusqu’à plus soif parfois (la pentalogie des “Rocky” par exemple). Eh bien c’est un peu pareil pour le concile Vatican II. Après la première session, après l’ouverture mouvementée et le début des travaux, il y a eu une période de pause.

Enfin, de pause… pour les pères du concile. Après presque deux mois de présence à Rome, et vu le tournant que prenaient les débats, les évêques sont retournés chez eux, pour administrer leur diocèse. Avec l’idée de se revoir l’année suivante pour achever le concile. Durant cet intermède, les experts et la commission de coordination du concile ont continué à travailler pour mettre en forme les orientations prises par les évêques lors de leurs assemblées plénières.  Je vous renvoie au riche ouvrage « Mon journal du concile » du père Congar pour un aperçu de ces travaux, ainsi que des débats entre théologiens. Au cours de cette période, le pape Jean XXIII est mort, et son successeur, Paul VI, a décidé de poursuivre les travaux du concile. poursuivre la lecture…