Ce fût entre le lundi 12 et le mardi 20 juin 1961 que la Commission Centrale se réunit pour la 1ère fois. Jean XXIII y prononça un discours au début et à la fin décrivant cette assemblée comme une sorte de « laboratoire expérimental » pour l’organisation interne et la préparation du prochain Concile. C’est à partir de ces 2 discours que l’on a pu établir les travaux de cette session.

Nous avions pu voir que la phase préparatoire du Concile prenait la forme d’une démarche synodale mondiale.

Au moment de cette première session le nombre des membres était de 90 (31 cardinaux,2 patriarches, 12 archevêque et évêques, 4 supérieurs d’Ordres) et les consulteurs 27: soit 117 personnes.

Pendant la session, il y avait 49 membres et 23 consulteurs présents: soit 72 personnes.

Voici en résumé, les sujets qui ont été abordé pendant cette 1ère session:

  • Tous les Présidents des 10 Commissions et des 2 Secrétariats présentent les avancées des travaux.

OBJECTIFS de la session :

A partir de l’histoire des Conciles précédents on discuta de:

  • L’Etude de la structure des futures Commissions Conciliaires.
  • L’Etude sur la Règlementation des travaux pendant le déroulement du Concile. Comment organiser les règles des discussions ? Comment organiser les règles des votes ?
  • Qui sera invité au Concile pour y étudier l’important ensemble de doctrine et de discipline ? Quels théologiens ? Quels canonistes ?

Il a été décidé que le latin sera la langue officielle du Concile.

RAPPEL DES OBJECTIFS du Concile :

Que tous les ordres du clergé connaissent un renouveau de sainteté.

Que le peuple soit efficacement instruit des vérités de la foi et de la morale chrétiennes. Que les adolescents soient formés à une vie droite.

Que les œuvres d’apostolat social soient encouragées.

Que les chrétiens aient l’âme missionnaire, c’est-à-dire une attitude fraternelle et amicale envers tous.

  • On y tient compte de la phase anté-préparatoire et de la consultation mondiale.
  • Ouverture au monde la presse pour faire connaitre les travaux des sessions de la Commission Centrale. En effet, à partir de cette 1ère session, il y aura des comptes rendus détaillés des sessions de la Commission Centrale, afin de faire connaitre l’évolution de la préparation du Concile.

CONCLUSIONS:

Il nous est permis de tirer quelques conclusions.

D’une part cette première session est complètement orientée vers la préparation organique du Concile: son organisation interne. Tous les points cruciaux sont déjà évoqués, l’organisation des commissions conciliaires, le mode des débats, le mode de votes et de scrutins. Le point culminant de ce travail sera le 6 août 1962, lorsque Jean XXIII publiera officiellement le Règlement interne du Concile. Lorsque nous avions analysé la constitution de la Commission Centrale, nous avions pu remarquer que les membres votant de cette dernière sont à plus de 75 % des prélats diocésains provenant des 5 continents. Ainsi l’organisation interne de Concile relève bien de la discussion de cette « instance mondiale« , et non de l’exclusivité de la Curie, comme on peut encore le croire.

D’autre part, comme un concile est la rencontre de tous les responsables d’Eglises locales, on peut noter le souci d’accompagner cette future assemblée par des « experts« . Dès juin 1961 on commence cette consultation mondiale pour y trouver les futurs « experts« .

Enfin, on peut voir la volonté de Jean XXIII de s’ouvrir au monde de la presse, par le choix qui a été fait de rendre public les comptes rendus des prochaines sessions. C’est grâce à ces comptes rendus officiels, que l’on pourra suivre pas à pas l’élaboration des futurs « schémas préparatoires« 

Alors à suivre…