Vatican II : objectif 50 ans

Un blog pour préparer et vivre le cinquantième anniversaire de l'ouverture du concile

Affichage des articles publiés par Emmanuel

Qui se souvient de la célèbre chanson de Claude François « c’était l’année 62 ! » où le chanteur brossait les évènements importants de cette année ? Nous pourrions, dans la même logique, faire un recensement de tous les évènements qui ont jalonné la préparation du Concile Vatican II durant cette année 1959.

Si l’on regarde l’index thématique de la Documentation Catholique, pour l’année 1959, en ce qui concerne « Concile œcuménique », on a de quoi être surpris !

 Surpris par la quantité des documents qui évoquent et mettent en perspective le futur Concile.

Onze documents pour cette année, faisant suite au consistoire extraordinaire du 25 janvier!

poursuivre la lecture…

Jean XXIII, comme nous l’avons déjà démontré, amorce lui-même, lorsqu’il annonce le Concile, le « renouvellement » dont il parle : un renouvellement ecclésiologique. Voilà, à mon sens, la plus grande intuition de Jean XXIII en 1959, au début de son pontificat !

Par conséquent, le témoignage direct de Jean XXIII et sa manière de proposer la convocation d’un concile indiquent que le concile Vatican II sera un concile dogmatique et pas uniquement un concile pastoral. Ce serait une erreur de ne pas saisir l’ampleur de la réflexion dogmatique:

  • Un concile dogmatique sur les principes théologiques fondamentaux de la liturgie : la constitution dogmatique « Sacro Sanctum Concilium » du 4 décembre 1963 sur la liturgie sera la première à être signée et approuvée. Selon le souhait des Pères conciliaires, se seront d’ailleurs les principes théologiques qu’elle contient qui gouverneront à la révision de tous les rituels approuvés poursuivre la lecture…

Le card. Bacci

L’homélie de Monseigneur Bacci, lors de l’entrée en conclave a profondément orienté le futur pontificat de Jean XXIII. Le prélat ciblait trois questions essentielles : la paix entre les nations, la liberté de l’homme en générale et plus particulièrement religieuse, enfin une juste doctrine surtout face aux informations diffusées par les médias. Mais la question de fond demeure : est-ce que le Concile répond à ces attentes ?

OUI ! Le fait d’annoncer un Concile s’enracine en effet complètement dans les trois questions de Monseigneur Bacci ! Le Concile répond de manière directe aux questions discernées lors de l’entrée du conclave. Dans un article précédant commentant l’allocution du consistoire extraordinaire, j’avais mis en évidence qu’avant d’annoncer le concile pour l’Eglise Universelle, Jean XXIII avait opéré un discernement. Dans son analyse, il avait ciblé un problème fondamental récurent : une aliénation de la question de la liberté de l’homme, de son abus et de sa compromission. Cela, au profit de l’unique recherche et de satisfaction des biens matériels au sein du mouvement général appelé « progrès ». Il discernait en fait une manifestation contemporaine de l’antique « péché originel ». poursuivre la lecture…

Pour bien replacer l’acte de Jean XXIII de proposer la convocation d’un concile le 25 janvier 1959, et voir dans quelles mesures il répondait aux attentes de moment, il convient de faire un « arrêt sur image » des aspirations de l’Eglise à la mort de Pie XII. Pour ce faire, analysons l’homélie prononcée par Monseigneur Bacci, lors de la messe d’entrée en conclave le 25 octobre 1958, qui élira Monseigneur Roncalli comme pape, sous le nom de Jean XXIII.

La petite anecdote, qui peut faire sourire est que celui là même qui a prononcée l’homélie lors cette messe d’entrée en conclave, fût le même qui a prêché, dans la même circonstance, pour l’élection de Pie XII en 1939 ! Il le dit lui-même au début de son texte ! Comme quoi, si l’Eglise a les promesses d’éternité, elle montre bien qu’elle vit dans un autre rapport au temps… Même si ce détail peut faire sourire, il n’empêche que le ton de l’homélie est donné, poursuivre la lecture…

Cliquez ici pour lire la première partie de ce billet, où l’on apprend les raisons pour lesquelles Jean XXIII décide de convoquer un Concile et un synode pour le diocèse de Rome !

Le Code de Droit Canonique de 1917

Jean XXIII, dans la 2ème partie de son allocution du 25 janvier 1959 réaffirme la charge papale en rappelant qu’il est d’abord évêque de Rome, puis après pasteur de l’Eglise Universelle ; et il le montre par sa manière de discerner. Un discernement sociologique, précis, pour la ville de Rome et ses problèmes d’habitats et de relations sociales, fait de lui un évêque soucieux du concret de son peuple diocésain, en vue d’une meilleure annonce de l’Evangile. Un discernement exclusivement spirituel et moral sur le monde entier, écrit avec finesse, nuance, et surtout de la hauteur et du recul, fait de lui un Pasteur qui a le souci de tous ! Mais un souci exclusivement spirituel, ne se laissant pas enfermer par les contingences politiques des relations internationales.

Suite à ce double discernement, Jean XXIII va poser les jalons des 3 décisions qui vont constituer ce « consistoire extraordinaire ». Ces décisions attestent largement sa vision optimiste du monde ! Qui, après avoir fait de tels constats de discernement, prendrait de telles décisions, s’il n’avait pas, au préalable une Foi solide, et en Dieu et en l’avenir du monde ? D’autant que tout juste avant de donner ces décisions le pape déclare sa volonté de « raviver la ferveur chrétienne que continuons à reconnaître, même par rapport au bien-être de la vie d’ici-bas, comme une richesse abondante… ». poursuivre la lecture…

Jean XXIII à St Paul hors les murs, le 25 janvier 1959

Le 25 janvier 1959, suite à la célébration de clôture de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, Jean XXIII fit une allocution solennelle au cours d’un consistoire extraordinaire, remettant ainsi à la consultation du collège des cardinaux le soin d’examiner la question d’un synode diocésain pour Rome, d’un concile œcuménique pour l’Eglise Universelle, et de la réforme du code de droit canonique. Même la Documentation Catholique relate cela de manière quasi anecdotique…

Trois évènements

Il est important d’avoir à l’esprit d’une part qu’en ce 25 janvier 1959, Jean XXIII ne « convoque » pas le Concile au sens strict du terme (il ne s’agit que d’une allocution donnant assise à son élaboration). D’autre part cette allocution ne concerne pas un, mais trois évènements ! Avec ce consistoire, c’est pour ainsi dire toutes les composantes organiques de l’Eglise qui vont se mettre en phase de consultation pour préparer la décision officielle de convocation du Concile le 25 décembre 1961. poursuivre la lecture…

Le pape Jean XXIII

Le pape Jean XXIII

C’est par ce tout petit titre, que vous trouverez dans la Documentation Catholique (volume LVI, de l’année 1959, numéro 1297 datant du 15 février) une brève recension évoquant l’annonce du Concile Oecuménique, le 25 janvier en la basilique saint Paul-hors-les-murs.

Le texte de recension peut surprendre, parce que nous n’y trouvons pas le discours prononcé par Jean XXIII. Il n’y a que 7 petits paragraphes, rédigés comme une sorte de mise en scène théâtrale, dont voici le déroulement : Après que Jean XXIII eût présidé la « chapelle papale » en la basilique saint Paul-hors-les-murs, afin de clôturer la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, voilà qu’au sein même du monastère de Saint Paul, les 18 cardinaux présents entendent une allocution ! poursuivre la lecture…