Jean XXIII25 janvier 1959. Le pape, Jean XXIII, élu quelques mois plus tôt (le 28 octobre 1958), se rend comme la tradition le veut, à la Basilique St Paul-hors-les-murs pour la fête de la conversion de St Paul, ainsi que pour la célébration de conclusion de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Jusque là, rien de particulier.

Mais à la fin de la célébration, le pape retrouve une petite vingtaine de cardinaux à la sacristie de la Basilique. Il leur annonce son idée de convoquer un concile. Bien qu’il ait déjà évoqué cette possibilité avec son secrétaire particulier plus d’un an auparavant (avant d’être pape), Jean XXIII se lance. Lui, le pape de transition, sera celui qui donnera une visibilité au mouvement de renouveau qui frémissait dans l’Église. Ce sera un aggiornamento !

Rapidement, les commissions préparatoires vont se mettre au travail, les évêques sont convoqués et en octobre 1962, le deuxième concile du Vatican débutera… Le 11 octobre, à la fin de la messe d’ouverture présidée par « le bon pape Jean », le discours d’ouverture inaugure les travaux. Et n’en déplaise aux détracteurs ou défenseurs de la thèse du concile comme rupture, poursuivre la lecture…